A la Maison de l’UNESCO, la Sorbonne, l’ Institut de France, le 24 et 25 mars 2011, les Amis du Saint-Siège auprès de l’UNESCO sont heureux d’annoncer la

Cérémonie de lancement du Parvis des Gentils, structure de dialogue entre croyants et non-croyants.

Organisée par le Conseil Pontifical de la Culture et la Mission Permanente d’Observation du Saint-Siège auprès de l’UNESCO en collaboration avec l’Institut Catholique de Paris.

Accueil > Actualités > Cérémonie de lancement du Parvis des Gentils, structure de dialogue entre (...)


Le Conseil Pontifical de la Culture et la Mission Permanente d’Observation du Saint-Siège auprès de l’UNESCO , en collaboration avec l’Institut catholique de Paris, ont organisé, le lancement d’une nouvelle structure de dialogue entre croyants et non croyants, appelée le Parvis des Gentils, le 24 et 25 mars 2011 à Paris.
Cette nouvelle initiative vise à construire un espace de dialogue « avec ceux pour qui la religion est une chose étrangère, pour qui Dieu est inconnu, et qui, cependant, ne voudraient pas rester simplement sans Dieu, mais l’approcher au moins comme Inconnu ».

Trois lieux de prestige ont été choisis :
L’UNESCO  : ce dialogue est fondamentalement une question de culture, un apport dont les sociétés d’aujourd’hui ont un urgent besoin, un élément essentiel dans la recherche de la paix et l’abolition du rejet de l’autre dans les « assignations identitaires ».
La Sorbonne  : la mise en œuvre de ce dialogue doit être pensée, et pensée en débat et synergie. Le lieu universitaire ici apparaît comme un forum où se rencontrent ces réflexions fondamentales de et sur la culture, dans les savoirs actuels et leur pensée réglée.
L’Institut de France  : les tâches qui s’ouvrent dans la société exigent que cette réflexion s’incarne dans des pratiques culturelles spécifiques, telles que les représentes les cinq académies – la langue et le verbe, les beaux-arts, la science et la médecine, les sciences morales et politiques.


L’idée du Parvis de Gentils est née à partir de l’appel de Sa Sainteté le Pape Benoît XVI
"Je pense que l’Église devrait aujourd’hui aussi ouvrir une sorte de “Parvis des Gentils”, où les hommes puissent d’une certaine manière s’accrocher à Dieu, sans le connaître et avant d’avoir trouvé l’accès à son mystère, au service duquel se trouve la vie interne de l’Église. Au dialogue avec les religions doit aujourd’hui surtout s’ajouter le dialogue avec ceux pour qui la religion est une chose étrangère, pour qui Dieu est inconnu et qui, cependant, ne voudraient pas rester simplement sans Dieu, mais l’approcher au moins comme Inconnu"

Les mots de S.Em. le Cardinal Gianfranco Ravasi, Président du Conseil pontifical de la culture sur cette initiative :
« Ce que le projet appelé Parvis des Gentils veut proposer est, au contraire, un duo (du latin duo) dans lequel les voix peuvent appartenir aussi aux antipodes sonores, comme la basse et le soprano, et qui pourtant réussissent à créer une harmonie sans renoncer à leur identité propre, c’est-à-dire, en dehors de toute métaphore, sans se décolorer dans un vague syncrétisme idéologique ».

Lire l’editorial de S.Em. le Cardinal Ravasi

PDF - 547.8 ko
Editorial de S.Em. le Cardinal Gianfranco Ravasi

Le Parvis des Gentils hier et aujourd’hui

PDF - 2.2 Mo
Le Parvis des Gentils hier et aujourd’hui

Le déroulement du lancement :

Maison de l’UNESCO, jeudi 24 mars.
« Lumières, Religions, Raison commune »

Le lancement du « Parvis des Gentils » a débuté à la Maison de l’UNESCO le jeudi 24 mars avec la conférence internationale « Lumières, Religions, Raison commune ».
Sous le Patronage de l’UNESCO, la conférence à été organisée par la Mission Permanente du Saint-Siège auprès de l’UNESCO avec la co-présidence de S. Em. le Cardinal Gianfranco RAVASI, Président du Conseil Pontifical de la Culture et de Madame Irina BOKOVA, Directrice Générale de l’UNESCO.
La session a été ouverte par Monsieur Getachew ENGIDA, Directeur Général adjoint de l’UNESCO, représentant de Madame Irina Bokova et par S. Em. le Cardinal Gianfranco Ravasi.
Lire les mots d’ouverture de M. Engida

PDF - 743.5 ko
Mots d’ouverture de Monsieur Getachew ENGIDA, Directeur Général adjoint de l’UNESCO,

L’ouverture a été suivie par une série d’interventions qui ont mis en valeur trois perspectives :
1. un premier apport a souligné le caractère décisif de ce dialogue culturel au plan politique le plus fondamental, celui qui consiste à vivre ensable dans la justice et la liberté.
2. Un deuxième apport a montré comment la prise en compte de la culture non seulement comme héritage mais comme projet, est un facilitateur important d’identités ou d’identifications.
3. Un troisième apport a fait un premier inventaire des ressources d’un nouveau dialogue entre personnes de bonne volonté, croyants de toutes religions, ou tout simplement chercheurs de dignité humaine, pour faire avancer des questions aussi décisives que celles de la place de femmes dans la société et de l’hospitalité mutuelle entre religions et cultures différentes.
Les intervenants :
-  Monsieur Giuliano AMATO, Ancien Président du Conseil de la République italienne
-  S.E. Madame Aziza BENNANI, Ambassadrice du Royaume du Marco auprès de l’UNESCO,
-  S.E. Monsieur Pavel FISCHER, Ancien Ambassadeur de la République Tchèque en France,
-  S.E. Monsieur Henri LOPES, Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Congo en France,
-  Monsieur Fabrice HADJADJ, Philosophe et Ecrivain,
-  Monsieur Jean VANIER, Fondateur de l’Arche de Trosly.
S.E. Mgr Francesco FOLLO a présenté les conclusions de la conférence qui a été modérée par le Père Laurent MAZAS, Président Exécutif du Parvis des Gentils et par le Père François BOUSQUET, Vice-recteur à la recherche de l’Institut Catholique de Paris.

Lire le programme et les biographies des intervenants :

PDF - 5.2 Mo
Le Parvis des Gentils à l’UNESCO. Programme et biographies des intervenants

Sorbonne et Institut de France. Vendredi 25 mars 2011
Le vendredi 25 mars matin, une conférence a eu lieu à la Sorbonne à la présence de Madame Valérie PECRESSE, Ministre de a Recherche et de l’Enseignement supérieur et S.Em. le Cardinal Gianfranco RAVASI, Président du Conseil Pontifical de la Culture. Modérée par le Professuer Jean-Luc MARION, de l’Académie Franòaise, le débat a touché le thème de l’heritage des Lunmières et de la Foi.
Trois apports ont été présentés par :
-  Madame Julia Kristeva sur la refondation des valeurs,
-  Professeur Bernard BOURGEOIS, sur la postérité des Lumières au-délà de Hegel,
-  Professeur Axel KAHN, sur la science et ses frontiéres.

La troisème sèance a eu lieu le vendredi 25 mars l’après-midi à l’Institut de France. Monsieur Gabriel DE BROGLIE, Chancellier de l’Institut de France et S.Em. le Cardinal Gianfranco RAVASI ont co-présidé cette sèance qui a suivi trois axes témathiques :
-  Ethique et finance présenté par Monsieur Jean-Caude CASANOVA et auquel Monsieur Rémi BRAGUE a repondu.
-  Droit et multiplicité des réferences culturelles avec l’apport de Monsieur François TERRE auquel Monsieur Alain BESANCON a repondu.
-  Art, culte et culture avec l’apport de Monsieur Jean CLAIR, auquel Monseigneur Claude DAGENS a repondu.

La clôture de cet événement a eu lieu sur le parvis de la Cathédrale de Notre-Dame de Paris. Lors de la clôture, le Pape Benoit XVI a délivré un message vidéo.
Voir la vidéo du message de Sa Sainteté le Pape Benoit XVI sur KTO

Voir aussi : "Chercheurs d’absolu"réalisé par KTO

En savoir plus.
L’histoire du Parvis des Gentils.

Document(s)

Editorial de S.Em. le Cardinal Gianfranco Ravasi


Discours conclusif de S.E. Mgr Francesco Follo


Le Parvis des Gentils hier et aujourd’hui


Le Parvis des Gentils à l’UNESCO. Programme et biographies des intervenants


Mots d’ouverture de Monsieur Getachew ENGIDA, Directeur Général adjoint de l’UNESCO,