Colloque co-organisé par la Mission du Saint-Siège auprès de l’UNESCO et l’Institut Paul VI de Brescia

Le dialogue possible : Paul VI et les cultures contemporaines

Maison de l’UNESCO, le 13 décembre 2005

Accueil > Actualités > Le dialogue possible : Paul VI et les cultures contemporaines

La Mission Permanente d’Observation du Saint-Siège auprès de l’UNESCO, en collaboration avec l’Institut Paul VI de Brescia et sous la présidence de S.Em. le Cardinal Poupard, Président du Conseil Pontifical de la Culture organisent le colloque Le dialogue possible : Paul VI et les cultures contemporaines.

L’objectif est celui de procéder à une relecture approfondie de la partie du document pontifical Ecclesiam suam consacré au dialogue afin de mettre en œuvre les indications de Paul VI pour construire une société interculturelle par un dialogue toujours plus fructueux et concret.
C’est en 1964 que Sa Sainteté le Pape Paul VI a insisté sur la nécessité du dialogue en publiant l’encyclique Ecclesiam suam dont une partie est consacrée au dialogue interculturel et interreligieux. Ce thème, développé à de nombreuses reprises par son successeur Jean-Paul II, est plus que jamais d’une actualité aiguë et d’une importance majeure à l’UNESCO.

LES INTERVENANTS :

Son Éminence le Cardinal Paul Poupard
Président du Conseil Pontifical de la Culture
Cité du Vatican

PDF - 7.4 Mo

Monsieur Jérôme Bindé
Sous-Directeur général adjoint pour les Sciences Sociales et Humaines
Directeur de la Division de la Prospective, de la Philosophie et des Sciences Humaines
Secteur des Sciences Sociales à l’UNESCO
Paris

PDF - 4 Mo

Monsieur Philippe Levillain
Professeur d’Histoire Contemporaine
Université Paris X- Nanterre
Paris

PDF - 7.5 Mo

Père Daniel Madigan, S.I.
Professeur et Président de l’Institut d’Etudes sur les Religions et Cultures
Université Pontificale Grégorienne
Rome

PDF - 3.9 Mo

Monseigneur Pierangelo Sequeri
Professeur de Théologie Fondamentale
Faculté Théologique de l’Italie Septentrionale
Milan

Madame Katérina Stenou
Directrice de la Division des Politiques Culturelles
et du Dialogue Interculturel

Secteur de la Culture à l’UNESCO
Paris

PDF - 2.8 Mo

Monsieur Tetsuo Yamaori
Professeur Emérite
Centre international de recherche pour les Etudes Japonaises
Kyoto

PDF - 7.8 Mo

L’invitation au Colloque :

PDF - 1.9 Mo
Invitation au colloque du 13 décembre 2005

Parmi les autres interventions :

MGR PIERANGELO SEQUERI

Le lendemain du Concile Œcuménique Vatican II, l’enseignement et le témoignage du Pape Paul VI ont posé la question d’un nouvel humanisme planétaire au centre de la conscience chrétienne. A cet égard, le magistère chrétien de Paul VI montre son caractère prophétique encore mieux aujourd’hui. Le témoignage franc qu’il rend à la transparence du sens humaniste de la foi, est animé par la profonde confiance du fait que le mystère ultime de l’amour et du salut de Dieu pour la création – celui que la foi admire en Jésus Christ – a réellement une destination universelle. Le geste de l’évangélisation, parole et action, doit être compris donc à partir de son interne, - et jamais instrumentalement – comme offrande libre, désintéressée, respectueuse de l’humanisme de tout homme. L’évidence de cette destination doit être saisie dans le loyal témoignage d’une communauté prenant part profondément de la condition humaine, passionnée de toute l’humanité contemporaine, en dialogue avec les esprits religieux et civils qu’y adressent leurs énergies les meilleurs. Retour ligne automatique
Le fervent appelle de Paul VI pour un sérieux efforce d’imagination créative de la politique mondiale, qui brise l’inertie de l’adaptation à l’existant, est maintenant devenue une urgence. A cette époque, aujourd’hui plus que jamais, les jeunes générations mettent à l’épreuve nos promesses. Retour ligne automatique
Dans ce siège insigne et compétant, je voudrais bien focaliser l’attention sur quatre éléments. Retour ligne automatique
a) La refondation culturelle de l’alliance entre les générations – éducation, succession – pour l’enrichissement du lien spirituel qui développe l’initiation et la tutelle de la qualité humaine dans les façons de l’entrée, du passage et du congé entre les générations. Retour ligne automatique
b) Le rachat de la passion par le savoir, pas directement instrumental et pas immédiatement libidique de l’humain, qui produit formation de qualités personnelles et circulation de qualité humaine. Retour ligne automatique
c) L’invention de nouvelles institutions de la participation et de l’agrégation, qui redonnent dignité sociale et harmonisation culturelle aux formes intermédiaires - affectives, associatives, coopératives -, de la vie en commune entre individus, ethnies, cultures différentes. Retour ligne automatique
d) La dislocation sur le territoire de lieux symboliques de la qualité spirituelle, aptes à modérer l’obsession – et la frustration – de l’utilitarisme économique et technique. Retour ligne automatique
Points socialement chauds, fiables, disponibles pour l’expérience de l’art, la comparaison avec les grandes idées de la pensée, le contact avec la tradition religieuse du mystère transcendent, qui intercepte l’espoir d’une destination non insensée pour la commune aventure humaine.