A l’occasion du 4ème centenaire de la mort de Matteo Ricci : colloque internationale au siège de l’UNESCO le 16 février 2010

"De l’amitié" une méthode pour la rencontre. Réflexions sur l’expérience de Matteo Ricci

Sous le Patronage de l’UNESCO et dans le cadre de l’Année internationale du rapprochement des cultures.

Accueil > Actualités > "De l’amitié" une méthode pour la rencontre. Réflexions sur l’expérience de (...)

Dans le cadre de l’Année internationale du rapprochement des cultures et à l’occasion du quatrième centenaire du jésuite Matteo Ricci,mort à Pékin en 1610, la Région Marche en Italie, le Diocèse de Macerata (Italie) Tolentino-Recanati-Cingoli-Treia, et le Comité des Célébrations du 4ème centenaire de Matteo Ricci organisent sous le haut patronage de l’UNESCO, le colloque "交 友 论 « De l’Amitié » : une méthode pour la rencontre. Réflexion sur l’expérience de Matteo Ricci" le mardi 16 février 2010 à la Maison de l’UNESCO.

Le colloque, sous le Patronage de l’UNESCO et dans le cadre de l’Année internationale du rapprochement des cultures, a été organisé avec le soutien de la Délégation du Saint-Siège auprès de l’UNESCO.

Voir le programme du Colloque :

PDF - 1.2 Mo

Lire l’interevntion de S.Em. le Cardinal Rylko, Président du Conseil pontifical pour les laïcs.

PDF - 173.9 ko

Voir aussi :
"Matteoo Ricci. Un Gesuita nel Regno del Drago Part 1 , Part 2, Part 3

Sur le rapprochement des cultures :
- Matteo RICCI. De l’amitié, une méthode pour la rencontreà Caen le 25 mai 2010
- Exposition "Matteo Ricci. Au service du Seigneur du Ciel" à Lisieux le 13 mai 2010
- Choc des civilisations ou dialogue interculturel ?" à Deauville,le 27 septembre 2010

L’année internationale du rapprochement des cultures a été proclamé en 2010 par l’Assemblée générale des Nations Unies. L’UNESCO désigné pour jouer le rôle de chef de file dans la célébration de cette Année, mettant à profit une expérience précieuse de plus de soixante ans en faveur « de la connaissance et de la compréhension mutuelle des nations ».

En effet, comme M.Ban Ki-Moon, Secrétaire général des Nations Unies, l’a expliqué : « Cette année, nous rendrons hommage à la diversité culturelle et nous montrerons que la compréhension et le dialogue interculturels sont essentiels pour l’avènement d’un monde plus pacifique. Nous soulignerons également le rôle capital que la culture joue dans le développement ». L’objectif de cette Année consiste à replacer sous le prisme du rapprochement des cultures toute politique aux niveaux local, national, régional et international. L’UNESCO a été investie du mandat de contribuer à élever « les défenses de la paix dans l’esprit des hommes par la coopération internationale ».

Dans le cadre de ce mandat de l’UNESCO, l’Année 2010 constitue à la fois l’aboutissement de la Décennie de la culture de la paix (2001-2010) et le point de départ d’une nouvelle stratégie.
Cette thématique est placée au premier plan des objectifs de sa Stratégie à moyen terme pour 2008-2013 : « la promotion de la diversité culturelle et celle de son corollaire, le dialogue, constitue l’un des enjeux contemporains les plus pressants et se trouve au coeur de l’avantage comparatif de l’Organisation », à savoir reconnaître la grande diversité des cultures du monde et les liens qui les unissent.

Document(s)