Dans le cadre des travaux de la 39ème Session de la Conférence Générale

COMMISSION SCIENCES NATURELLES ET EXACTES : intervention du Saint-Siège

Unesco, 6 - 7 novembre 2017

Accueil > Actualités > COMMISSION SCIENCES NATURELLES ET EXACTES : intervention du Saint-Siège

La COMMISSION SCIENCES EXACTES ET NATURELLES de la 39ème session de la Conférence Générale de l’UNESCO s’est réunit du lundi 6 novembre au mardi 7 novembre 2017 en Salle II.

Le Saint-Siège a pris la parole le lundi 6 novembre.

Il faut garder à l’esprit que les valeurs authentiques religieuses offrent une saine motivation pour le changement, pour la persévérance, pour prendre mieux soin de la Terre, notre « maison commune », ainsi que de nos frères et de nos sœurs.

Lire l’intervention complète :

PDF - 56.6 ko
Intervention du Saint-Siège à la COMMISSION SCIENCES EXACTES ET NATURELLES

Les océans constituent un sujet de grand intérêt pour le Saint-Siège, comme il a ete rebondi pendant la séance consacrée à ce thème :
"Le Pape François demande à ce que l’on réfléchisse au « système de gestion des océans ». Les océans représentent en quelque sorte un défi, une occasion de démontrer notre capacité et notre volonté à -ensemble- les administrer. « En définitive, il faut un accord sur les régimes de gestion, pour toute la gamme de ce qu’on appelle les “biens communs globaux” (Laudato si’ § 174).

Le projet de budget de ce secteur prévu par la 39ème Conférence Générale pour le biennium 2018-2019 est de 51,3 millions de dollars.

Le 39C/5 identifie 2 axes d’action pour ce secteur :
1. Mobiliser la politique de science, technologies et innovation (STI) au service du développement durable au niveau national, notamment dans les PEID, où les populations locales doivent renforcer leurs capacités de faire face aux défis du développement durable ($ 7 7730 400).
2. Faire avancer la science pour une gestion durable des ressources naturelles, la réduction des risques de catastrophe et l’action face au changement climatique par l’intermédiaire du PHI, du MAB, et du PIGG. A cet égard la sécurité de l’eau est un point clé du programme ($ 9 297 200).

Les principaux points qui seront abordés lors de la 39ème Conférence Générale seront :
• Statuts du Programme international pour les géosciences et les géoparcs (PIGG).
• Stratégie du Programme sur l’Homme et la biosphère (MAB) pour la période 2015-2025.
• Contribution de l’UNESCO à la lutte contre le changement climatique.
Presque la moitié des ressources est destinée au Siège de l’Organisation (47%). Pour le reste, les régions prioritaires sont l’Amérique latine et Caraïbes (16%) et l’Europe et l’Amérique du Nord (12%).

Pour ce qui concerne la Commission Océanographique Intergouvernamentale (COI) elle a été autonomisée par le secteur des sciences naturelles par décision de la Conférence Générale en 2015. Dans les dernières années les questions liées à l’océan ont bénéficié d’une forte visibilité et d’une grande attention au niveau international. Ça a permis à la COI d’éprouver sa pertinence et son impact sur l’Agenda 2030 et sur la mise en œuvre de l’ODD 14 qui porte spécifiquement sur les océans.
Avec un budget prévu de 13,8 millions de dollars, le programme est finalisé à l’élaboration et mise en œuvre, par les Etats membres, des politiques en faveur de la conservation mondiale et de l’exploitation durable des océans, des mers et des ressources marines ($ 5 381 800).

Ordre du jour :

PDF - 48.8 ko
Ordre du jour. Commission sciences exactes et naturelles

Voir aussi :
39 C 5 Volume I PROJETS DE RÉSOLUTION. Premier biennium 2018-2019.
Grand Programme II Page 29

La rubrique CONFERENCE GENERALE

Document(s)

Ordre du jour. Commission sciences exactes et naturelles


Intervention du Saint-Siège à la COMMISSION SCIENCES EXACTES ET NATURELLES