Intelligence Artificielle

SEMAINE DE L’APPRENTISSAGE MOBILE : UNE APPROCHE PLUS HUMAINE ET ETHIQUE DANS L’APPRENTISSAGE MOBILE

UNESCO, Paris

Accueil > Actualités > SEMAINE DE L’APPRENTISSAGE MOBILE : UNE APPROCHE PLUS HUMAINE ET ETHIQUE (...)

La 11ème édition de la Semaine de l’apprentissage mobile (Mobile Learning Week) s’est déroulé au siège principal de l’UNESCO du 4 au 8 Mars 2019. Dans une approche trans-sectorielle au sein de tous les secteurs de l’UNESCO, le thème de cette année était orienté sur les bénéfices et les défis suite à l’utilisation de l’Intelligence Artificielle (IA) pour le développement durable et plus spécifiquement dans l’éducation, en vue de pour la rendre plus inclusive et accessible à tous.

Madame Stefania Giannini, sous-directrice générale pour l’Education a introduit ces journées sur l’apprentissage mobile, composées de symposiums et d’ateliers divers.
• En qui concerne les politiques à adopter pour que les Technologies de l’Information et l’Intelligence artificielle soient inclusives et accessibles, l’Institut de statistique de l’UNESCO – en suivant le progrès sur le 4ème Objectif de Développement Durable ( Objectif pour une éducation de qualité pour tous) - a récemment introduit des indicateurs pour mesurer l’accès à internet et aux ordinateurs dans les écoles.
Selon Miguel Angel Valero Directeur de Ceapat Imserso, l’accès à internet devient une opportunité, un droit et un pouvoir. Il est possible acquérir des connaissances et de voir la beauté des œuvres humaines et naturelles digitalisées : Nier celui-ci aux groupes plus vulnérables - les handicapés, jeunes femmes et les étrangères - signifie les condamner à leur condition défavorisée, en oubliant une obligation éthique qu’il faut prendre au sérieux.

L’éducation peut être incluse aussi en terme de personnalisation de l’apprentissage, et aussi une réponse en face de la tendance de laisser isolés dans les écoles les élèves qui ont le plus de difficultés d’acquisition des contenus, comme l’a rappelé Mme Roxana Widmer Spécialiste de Programme de la Division pour l’inclusion numérique (UIT). Il s’en déduit donc qu’il faut mettre au centre de la mission éducative, la personne, avec ses intérêts et exigences spécifiques, plutôt que ses résultats : une nécessité envisagée même par les entreprises informatiques comme Microsoft qui a des « Education System Leaders » Mme. Alexa Joyce.

• Lors du symposium sur comment les tendances de l’intelligence artificielle remodèle l’éducation, Mr. Anthony Salcito, Worldwide Education, Microsoft, a aussi décrit la technologie comme productrice de solutions pour l’amélioration de la vie de tous : on peut penser aux transports, aux robots assistants sanitaires, à l’accès au savoir à travers internet. La technologie fait aussi attention aux diversités (par exemple comme un outil qui prendre des notes pour un élève dyslexique.)

L’intelligence artificielle trouve place aussi dans les théâtres de guerre soit comme arme de destruction – on peut faire référence aux soi-disant les drones tueurs – soit comme outil de la gestion pour les missions humanitaires, comme l’envoi des médicaments, la détection des routes plus sûres pour le passage de l’aide humanitaire, la coordination des réponses internationales : L’intelligence artificielle vient en aide aux missions de paix internationale comme nous a montré Mr. Casten Boekholt de SAP, pendant le groupe de travail dédié à la manière de se servir de l’Intelligence artificielle pour venir en aide aux refugies et de leur dispenser une éducation.

Dans ce débat, l’éthique conduit à un des plus grands dilemmes de l’âge de l’intelligence artificielle. Cette question émerge de l’intervention de Ms. Lynn Dai, Directrice Exécutive de Sensetime, qui a parlée de la machine capable de substituer l’homme, par exemple les parents qui lisent un livre aux enfants.
A cet égard, voir un article intitulé : « Le but de l’intelligence artificielle » de Mgr Francesco FOLLO
<< Une machine, pourra-t-elle penser, dans la pleine acception du terme ? Pourra-t-elle égaliser complètement un être humain et sa vie intellectuelle intégrale ? >> (S.E. Mgr. Francesco Follo)