En collaboration avec la Fordham University

Colloque organisé par la Mission d’Observation Permanente du Saint-Siège auprès de l’UNESCO "L’Éducation : chemin vers l’Amour"

Maison de l’UNESCO, le 2 novembre 2006

Accueil > Actualités > Colloque organisé par la Mission d’Observation Permanente du Saint-Siège (...)

Sous le patronage de l’UNESCO et en collaboration avec la Fordham University, la Mission d’Observation Permanente du Saint-Siège auprès de l’UNESCO a organisé le colloque "L’Education : chemin vers l’Amour" à la Maison de l’UNESCO le jeudi 2 novembre 2006.

Le colloque a eu pour but d’explorer la complexité de l’Education global et l’impacte de l’Education Catholique partout dans le monde.
Le thème de la conférence s’est inspiré de la Lettre Encyclique du Pape Benoit XVI "Deus Caritas Est".

Parmi les autres, il y a eu la partcipation du :
– Cardinal Zenon Grocholewski, préfet de la congrégation pour l’Education
catholique,
– Cardinal Edward Egan, archevêque de New-York,
– Cardinal Telesphore Toppo, président de la Conférence épiscopale indienne.
– Mgr Francesco Follo, observateur permanent du Saint-Siège à l’UNESCO.

Un extrait de l’intervention de S.Em. le Cardinal Zenon Grocholewski :

a. Le contexte actuel se caractérise par beaucoup d’opportunités, mais également par de nombreux défis. Les processus liés à la globalisation, les problématiques d’ordre éthique, les innovations dans le champ des technologies et de l’information, unis à de profonds changements affectant la composition de la société, interpellent directement le monde de l’éducation.
b. L’éducation scolaire et la formation académique risquent de se réduire à un seul instrument pour l’acquisition de compétences et de « savoirs », perdant leur capacité « éducative », autrement dit celle de faire grandir l’homme dans son intégralité. Ainsi, l’on assiste d’une part à la perte de motivation du côté du personnel éducatif, et d’autre part à une chosification de l’éducation.
c. D’où la nécessité de renforcer un projet éducatif qui mette vraiment l’homme au centre en l’aidant à être plus homme, dans toutes ses dimensions, y compris spirituelle et religieuse. Pour une éducation correcte, il est urgent qu’il y ait une réflexion anthropologique qui fasse ramener au cœur de l’éducation l’interrogation sur l’homme et sur le monde.
d. La tradition éducative catholique se met au service de l’homme dans son intégralité et de l’intégralité des hommes avec un projet éducatif clair dans son inspiration avec cette conscience que « Le souci de l’instruction est amour » (Sag. 6,17). L’éducation est elle aussi un service d’amour et de charité que l’Eglise offre aux hommes de tous les temps. L’éducation est aussi pour l’Eglise un chemin d’amour, c’est-à-dire un parcours éducatif dans lequel se découvre et se réalise une profonde maturation du désir de tous les hommes d’aimer et d’être aimé, afin de parvenir à l’amour de Dieu et du prochain, à la réalisation d’un projet dans la vie familiale, sociale, le travail, fondé sur cette dimension

Les actes du colloque

PDF - 1 Mo

Voir aussi : The Holy See, Fordham and UNESCO : Education—A Path to Love

Document(s)