A l’occasion du colloque "De la Cristiada aux défis de l’actualité. Le chemin de la liberté religieuse" organisé par l’Université Catholique de Milan

Lectio Magistralis de S.E. Mgr Paul R. Gallagher "Le Saint-Siège et la défense du droit de la liberté religieuse de Pie XI à François".

Milan, le 30 mars 2017

Accueil > Actualités > Lectio Magistralis de S.E. Mgr Paul R. Gallagher "Le Saint-Siège et la (...)

A l’occasion du colloque "De la Cristiada aux défis de l’actualité. Le Chemin de la liberté religieuse" organisé par l’Université Catholique de Milan le 30 mars 2017, S.E. Monseigneur Paul R. Gallagher, Secrétaire pour les Rapports avec les Etats, a tenu une lectio magistralis dont le titre "Le Saint-Siège et la défense du droit de la liberté religieuse de Pie XI à François".

Ce colloque qui a vu la collaboration sceintifique du département d’histoire de l’économie, de la société et de sciences du territoire « Mario Romani » et de l’Athénée et l’Universidad Panamericana, a registré la particpitation entre outre de S.E. Monseigneur Claudio Giuliodori, Assistent Ecclesisatique de l’Université Catholique de Milan, le professeur Franco Anelli, le recteur de l’Université Catholique de Milan et le professeur José Antonio Lozano Dìez, recteur de l’Universidad Panamericana.

L’organisation de cette journée d’étude coincide avec le quatre-vingtième anniversaire de la publication de l’encyclique de Sa Sainteté le Pape Pie XI Firmissimam constantiam du 28 mars 1937.
Lire l’Encyclique

PDF - 132.1 ko

En Italien

PDF - 126.6 ko

En Anglais

Dans sa lectio, S.E. Monseigneur Gallagher reprend l’Encyclique Dignitatis Humanae et affirme que la liberté religieuse est un "droit intrinsèque à la personne humaine et à sa dignité" (« Dignitatis Humanae »).
Il souligne, encore, le caractère « déterminant » de la contribution de Paul VI à la Déclaration conciliaire : "Le pape et intervenu personnellement dans le processus d’élaboration et de rédaction du texte, orientant le document Dignitatis humanae vers une liberté religieuse entendue comme droit civil de la personne humaine, un droit que l’individu et les groupes doivent avoir face à l’État. C’est pourquoi la liberté religieuse est l’expression accomplie du droit naturel de la personne".
« "De cette façon, explique encore Monseigneur Gallagher, l’engagement renouvelé du Siège apostolique en faveur des libertés fondamentales, et de la liberté religieuse en particulier, trouve un développement concret dans la contribution spécifique du Saint-Siège au succès des travaux de la Conférence de Helsinki (1975) où, dans les principes qui doivent régler les rapports entre les États participants, il est affirmé le respect des libertés fondamentales, parmi lesquelles la liberté de religion, fondées sur la dignité inhérente à la personne humaine."

Lire la lectio magistralis
en italien

PDF - 117.5 ko

en français

PDF - 187.3 ko

Voir le programme

PDF - 201.3 ko

Document(s)