42e session du Comité du Patrimoine Mondial de l’UNESCO

Les sites chrétiens cachés de la région de Nagasaki au Japon inscrits à la Liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO

Manama, Bahreïn, 30 juin 2018

Accueil > Actualités > Les sites chrétiens cachés de la région de Nagasaki au Japon inscrits à la (...)

Le Comité du patrimoine mondial, réuni depuis le 24 juin à Manama, sous la présidence de Sheikha Haya Bint Rashed al-Khalifa, a inscrit les sites chrétiens cachés de la région de Nagasaki (Japon) sur la Liste du patrimoine mondial au cours de sa session du matin de vendredi 30 juin

Situés dans la partie nord-ouest de l’île de Kyushu, les 12 éléments de ce site en série comprennent dix villages, le château Hara et une cathédrale, construits entre les XVIIe et XIXe siècle. L’ensemble reflète les plus anciennes activités des missionnaires et colons chrétiens au Japon : la phase de rencontre, la phase d’interdiction et de persécution de la foi chrétienne et la phase de revitalisation des communautés chrétiennes après la levée de l’interdiction en 1873. Ces sites apportent un témoignage unique sur la tradition culturelle particulière nourrie par les chrétiens cachés de la région de Nagasaki qui transmirent secrètement leur foi chrétienne pendant la période d’interdiction, du XVIIe au XIXe siècle.

Voici le fichier complet de l’ICOMOS concernant le site et ses propriétés :

PDF - 13.3 Mo

A ce propos, Mgr Follo a été invité par le Japon à prononcer des mots à l’honneur du classement de ce site lors d’un side event organisé à Manama par la Délégation japonaise.

Les Amis du Saint-Siège auprès de l’UNESCO saisissent cette occasion pour vous annoncer que Mgr Francesco Follo a donner sa contribution à la rédaction du livre "Paysage sacré et architecture chrétienne dans la région de la préfecture de Nagasaki" qui sera publié en italien en juillet 2018 à Rome.

Proposant une réflexion inteculturelle sur la reconnaissance internationale du christianisme caché, ce livre montre les étapes fondamentales de l’histoire de cet héritage qui a uni l’occident avec l’extrême orient a partir du XVI siècle. En particulier, les auteurs analisent certains des événements historiques qui ont abouti à la rencontre entre la communauté japonaise et les missionnaires occidentaux.
Ainsi, l’oeuvre aborde le sujet du paysage sacré en mettant en valeur les aspects immatériels qui rendent cet héritage culturel unique et extraordinaire un symbol exceptionnel du dialogue entre Orient et Occident.

Voici la couverture du volume en PDF

PDF - 261.3 ko

Voir aussi

https://www.assau.org/sur-les-traces-du-christianisme
https://www.assau.org/s-e-mgr-francesco-follo-rend
https://www.assau.org/mgr-francesco-follo-intervient-a-l
https://www.assau.org/une-delegation-du-japon-se-rend-a

Document(s)