Partenariat UNESCO - Chine

Visite officielle de la Directrice Générale de l’UNESCO en Chine

Paris, 16-19 juillet 2018

Accueil > Actualités > Visite officielle de la Directrice Générale de l’UNESCO en Chine

Audrey Azoulay a entamé ce lundi sa première visite officielle en Chine en tant que Directrice générale de l’UNESCO avec un entretien historique avec le Président Xi Jinping.

En effet, c’est la première fois qu’une Directrice générale de l’UNESCO est reçue par le Président chinois. Ce dernier avait amorcé un tournant positif dans la relation de coopération entre la Chine et l’UNESCO en consacrant sa première visite à une organisation onusienne au siège de l’UNESCO en 2014.

Pour la Directrice générale, ce déplacement marque « l’ouverture d’une nouvelle ère pour le partenariat stratégique entre la Chine et l’UNESCO ». Elle a souligné à cette occasion sa conviction selon laquelle « le multilatéralisme est plus que jamais nécessaire pour répondre aux défis contemporains » et « salué l’engagement remarquable de la Chine dans le système multilatéral ». Audrey Azoulay a également rappelé « la modernité de la mission de l’UNESCO qui consiste à construire un futur plus humain par l’éducation, la culture, et les sciences. »

La visite de la Directrice générale s’est articulée autour des trois axes principaux d’une coopération future renforcée entre l’UNESCO et la Chine, qui sont essentiels à la réalisation des Objectifs de Développement durable fixés par les Nations Unies à l’horizon 2030 :
- L’EDUCATION : notamment en Afrique et l’Education des filles et femmes – deux grandes priorités de l’UNESCO ;
- LA CULTURE : la Directrice générale a souligné l’importance du patrimoine culturel chinois qui en fait le deuxième pays en terme de classement au Patrimoine mondial ;
- L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE : elle a visité notamment l’institut de l’Intelligence artificielle de l’Université de Tsinghua.

« La Chine est un partenaire stratégique majeur pour l’UNESCO, engagé dans le multilatéralisme. L’accueil qui m’a été réservé et l’échange avec le Président confirment les axes de coopération entre la Chine et l’UNESCO, et je m’en réjouis. Nous partageons la conviction que le multilatéralisme est la seule réponse pertinente face à l’ampleur des défis du monde. Parce qu’il existe une solidarité de destins à l’humanité toute entière, nous devons, plus que jamais, travailler sur les questions d’éducation, de culture et notamment de patrimoine, et sur les nouvelles technologies, qui lient nos différentes sociétés. », a affirmé Madame Audrey Azoulay au terme de sa visite dans le geant asiatique.

Par ailleurs, dans le cadre du renouvellement de l’équipe de direction de l’UNESCO,
le chinois M. Xing Qu a été nommé au poste de Directeur général adjoint. Ancien président de l’Institut des Etudes internationales auprès du ministre des Affaires étrangères de Chine (2009-2014), il était depuis 2014 Ambassadeur de Chine en Belgique. Cette nomination temoigne le poids strategique de la Chine pour l’UNESCO.

Enfin, le 17 octobre 2016 la Chine a signé un accord portant sur la relance du Courrier de l’UNESCO qui est devenu une publication trimestrielle imprimée et en ligne dans les six langues officielles des Nations Unies. 5,6 millions de dollars ont été alloués au Courrier sur cinq ans dans le cadre des efforts de la Chine pour promouvoir le dialogue et l’harmonie entre les cultures et les peuples du monde.

A cet egard, voici le dernier numero du Courrier en français

PDF - 4.2 Mo

Document(s)